La Réunion

Rejoignez le réseau des Ambassadeurs !

Vous avez bénéficié d’une ou de plusieurs offres du programme SEIZE : l’atelier de sensibilisation, le kit de mesure ou l’accompagnement vers les aides et les dispositifs. Nous vous proposons d’aller encore plus loin dans le programme en rejoignant le réseau des Ambassadeurs ! 

De quoi s’agit-il ? 

Rejoindre le réseau des Ambassadeurs signifie, rejoindre le réseau des entreprises réunionnaises engagées dans une démarche de maitrise de la demande en énergie (MDE) et souhaitant s’investir afin de promouvoir les offres (100% gratuites) du programme SEIZE auprès de leurs réseaux.
 
Pour ce faire vous pouvez par exemple en parler à vos clients / partenaires ou communiquer sur les offres du programme via les réseaux sociaux. L’objectif étant d’encourager d’autres entreprises à s’engager, elles aussi, dans la MDE de leur organisation. C’est vous, et vous seul, qui choisissiez quand et comment vous souhaitez communiquer sur le programme ! 

Pourquoi rejoindre ce réseau ?   

  • Pour valoriser votre engagement en faveur de la MDE.   
    • Vous aurez la possibilité d’être identifié sur le site SEIZE Réunion comme étant Ambassadeur. 
    • Pour ceux qui le souhaitent des interviews vidéo seront réalisées et diffusées sur nos réseaux (site, Facebook…) 
  • Rencontrer et échanger avec des entreprises qui sont dans la même dynamique que vous. 
  • Participer à des évènements Ambassadeurs qui se tiendront une fois par trimestre sous des formats divers (ateliers / conférences…) sur des sujets qui vous interpellent / intéressent avec comme thème central la transition énergétique.

Comment devenir Ambassadeur ?   

Il vous suffit de compléter le formulaire ci-après : https://forms.office.com/r/UcYD54qFwY 
Durée de remplissage du questionnaire : moins de 5 minutes
 

Vous pouvez consulter la brochure de présentation du réseau Ambassadeurs au lien suivant : fiche_Ambassadeurs

La CRE dresse un bilan des actions de maîtrise de la demande d’électricité dans les ZNI

Maîtrise de la demande d'électricité

La CRE a approuvé en janvier 2019 un plan massif d’aide à l’investissement de 5 ans pour favoriser la maîtrise de la consommation d’électricité (MDE) dans les zones non interconnectées au réseau électrique continental (ZNI). Pour la deuxième année consécutive, elle dresse le bilan de ces aides qui ont permis à chaque foyer, entreprise ou collectivité, d’accéder à des travaux pour maitriser leur consommation comme des travaux d’isolation des bâtiments, d’installation de chauffe-eaux solaires, de mise en place de climatiseurs ou d’éclairage performants.

Des aides pour favoriser la maîtrise de la consommation d’électricité

En 2020, les habitants de Guadeloupe, de Guyane, de Martinique, de Mayotte et de La Réunion ont bénéficié de 79 M€ de primes versées pour la mise en œuvre de différents dispositifs d’efficacité énergétique, en hausse de 10 % par rapport à 2019, soit un total de 152 M€ de primes versées pour 2019 et 2020. Ces dispositifs permettront, sur leur durée de vie pouvant aller jusqu’à 30 ans, l’économie de 763 M€ des charges de service public qui financent la péréquation tarifaire, dont 340 M€ au titre de 2019 et 423 M€ au titre de 2020. L’accent a été mis sur les clients en situation de précarité : 40 % des aides leur sont parvenues, soit plus de 60 M€ sur deux ans.

Les objectifs d’économies d’énergie et de réduction des émissions de gaz à effet de serre 

L’ensemble des actions engagées en 2019 et 2020 engendreront des économies d’énergie d’environ 294 GWh/an, soit plus de 4 % de la consommation d’électricité de ces territoires. La réduction des émissions de gaz à effet de serre sera d’environ 300 000 tonnes de CO2 par an, soit une baisse de 4 % des émissions liées à la production d’électricité dans ces territoires.
 
Le programme est en ligne avec ses objectifs initiaux : 38 % des objectifs d’effacement de consommation annuelle d’électricité ont déjà été atteint.

Le rôle des Comités MDE territoriaux

Ces plans d’aide à l’investissement sont pilotés par des comités chargés de la MDE sur chaque territoire, qui réunissent les représentants des collectivités locales, les services de l’Etat, l’ADEME et EDF SEI. Ces comités ont dans leur ensemble su réagir et adapter leur action à la crise sanitaire qui a frappé les territoires en 2020. Ils jouent un rôle essentiel dans la sensibilisation des clients vis-à-vis du programme, et pourront reprendre le fil de leurs programmes ambitieux au fur et à mesure de l’assouplissement des mesures sanitaires.
 
La CRE invite les comités à améliorer leur connaissance partagée des filières métiers de l’efficacité énergétique ainsi que des spécificités de chaque territoire, afin d’accompagner le mieux possible ces efforts de maitrise de la consommation d’énergie.
 
Source : www.cre.fr

Concept de maîtrise de l’énergie

La notion de maîtrise de la demande en énergie, qui comprend celle de maîtrise de la demande en électricité, regroupe des actions d’économies d’énergie développées du côté du consommateur final, et non du producteur d’énergie.

Pourquoi maîtriser sa consommation énergétique ?

L’énergie est utilisée au quotidien dans tous nos usages : pour nous déplacer, nous nourrir, communiquer, etc. Plus qu’un besoin, elle est vitale car n’oublions pas que notre corps lui-même a besoin d’énergie, les glucides, pour fonctionner. 

Dans nos sociétés actuelles, la majorité de nos ressources sont d’origine fossile. Ce sont des ressources limitées qui ne tarderont pas à s’épuiser et qui sont aussi à l’origine d’émission de gaz à effet de serre participant au réchauffement climatique et ses conséquences néfastes sur l’environnement et la biodiversité. Il est donc important, vital, d’économiser ces ressources et de ne pas gaspiller l’énergie que nous produisons. Cela est d’autant plus vrai pour l’électricité, que nous savons difficilement stocker et qui nécessite un équilibre production/consommation à chaque instant pour éviter les coupures de réseaux. C’est là que la « Maîtrise de la Demande de l’Énergie (MDE) » intervient.

Concept de la MDE

Ce concept apparu dans les années 1980 survient après le chocs pétroliers des années 70 et la prise de conscience que l’énergie n’est pas illimitée, que les ressources se font rares et ne sont pas équitablement réparties sur notre planète. Voici la définition de Gellings traduite par Kaehler (Kaehler, 1993, p.66) :  « La maîtrise de la demande d’énergie […] désigne les actions conduites par les pouvoirs publics et par les producteurs et/ou distributeurs d’énergie, destinées à inciter et parfois obliger les usagers d’un secteur d’activités à changer leur manière d’utiliser ou de consommer de l’énergie. » (Source : Gellings traduite par Kaehler, 1993 p.66)

Elle regroupe les actions d’économies d’énergie, d’efficacité énergétique, de sensibilisation et de compréhension de sa consommation énergétique par le consommateur final. Ainsi l’objectif de la MDE est de diminuer la consommation générale d’énergie par le biais de la demande plutôt que de l’offre.

La recherche d’efficacité énergétique qui consiste à utiliser mieux son énergie est très importante pour une entreprise. D’un point de vue économique, la dépendance aux énergies fossiles, de plus en plus rares et aux prix très volatiles, entraine une facture énergétique de plus en plus lourde et un vrai risque financier quand le prix du baril s’envole. Chercher à consommer moins, mieux et à être indépendant énergétiquement est une vraie chance d’améliorer sa compétitivité et de baisser ses charges.
De plus, c’est l’occasion d’inscrire son entreprise dans une démarche vertueuse, à la fois économiquement et écologiquement.

Depuis 2017, il existe sur chacun des territoires concernés par le programme SEIZE des comités chargés de la MDE qui réunissent les représentants des collectivités locales, les services de l’État, l’ADEME et le fournisseur historique (EDF SEI ou EDM). Ils permettent localement de définir les actions qui seront déployées sur les territoires ainsi que les moyens et aides accordés par l’état notamment via la CRE (Commission de Régulation de l’énergie).

La MDE est d’autant plus importante dans ces territoires qui sont des zones non interconnectées (ZNI), c’est à dire des territoires non connectés au réseau d’électricité continental (ou de façon limitée dans le cas de la Corse), ce qui crée de fortes contraintes pour le mix énergétique, la gestion du réseau électrique et l’approvisionnement.

Sources : MDE (Maîtrise de la Demande d’Énergie) : définition ; La maîtrise de l’énergie